Menu
French English

Traitement adjuvant du cancer du côlon : la corrélation entre survie sans maladie à trois ans et survie globale à cinq ans est confirmée

Publié le Communiqués de presse

Les équipes d’oncologie digestive du Pr Thierry André à l’hôpital Saint-Antoine, AP-HP, et du Pr Julien Taïeb, à l’Hôpital européen Georges-Pompidou, AP-HP, ont participé à la cohorte internationale ACCENT qui a inclus plus de 18 000 patients atteints d’un cancer du côlon localisé au sein de huit essais cliniques menés en adjuvant.

Ces travaux, présentés au congrès de l’ASCO le samedi 1er juin 2019, avaient pour objectif de vérifier si l’existence d’une corrélation significative entre la survie sans rechute ni décès à trois ans et la survie globale à cinq ans, rapportée pour la première fois en 2005, était toujours d’actualité, dans un contexte d’évolution de la prise en charge des patients, et la mise à disposition de nombreux nouveaux traitements.

Les résultats confirment la possibilité d’utiliser comme critère d’évaluation principal la survie sans maladie à trois ans chez des patients atteints d’un cancer d’un côlon localisé.

>> Présentation de ces travaux par le Pr Thierry André, du service d’oncologie digestive de l’hôpital Saint-Antoine AP-HP

La prise en charge des patients atteints d’un cancer du côlon a considérablement évolué au cours des dernières années : arrivée de nouvelles approches thérapeutiques en situation adjuvante, avec l’association de l’oxaliplatine au 5-FU ; progrès de la chirurgie et de la chimiothérapie et développement des thérapies  ciblées (antiangiogéniques et inhibiteurs de l’EGFR) pour traiter les stades métastatiques.

Cette évolution de la prise en charge des patients atteints d’un cancer colorectal a permis un allongement de la survie globale, devenue plus longue aujourd’hui que celle rapportée dans les années 2000.

Administré après une chirurgie, un traitement adjuvant par chimiothérapie est destiné à diminuer le risque de rechute en détruisant les cellules cancéreuses éventuellement restantes dans l’organisme. De précédents travaux avaient démontré chez des patients traités par 5-FU seul en situation adjuvante, une association entre survie sans maladie à trois ans et survie globale à cinq ans.

Ce constat avait conduit les autorités sanitaires à valider ce paramètre comme critère d’évaluation principal pour les essais cliniques en situation adjuvante et les demandes d’autorisation de mise sur le marché dans cette situation clinique.

La cohorte ACCENT a inclus les patients atteints d’un cancer colorectal ayant bénéficié d’un traitement adjuvant au sein de huit essais cliniques menés entre 1998 et 2009.

Son analyse, dont les résultats ont été présentés au congrès de l’ASCO le samedi 1er juin 2019, a permis de réévaluer auprès de 18 886 patients traités en adjuvant par une chimiothérapie (5-FU seul ou associé à l’oxaliplatine), associée ou non à une thérapie ciblée (traitement antiangiogénique ou inhibiteur de l’EGFR), cette association entre survie sans maladie à trois ans et survie globale à cinq ans, avec un suivi égal ou supérieur à six ans.

Les résultats confirment à nouveau cette forte corrélation  qui augmente avec la durée de suivi des patients : la survie sans maladie à trois ans reste donc un critère validé de validation de la survie globale à cinq ans.

Source :

Re-evaluating Disease-free survival (DFS) as an endpoint versus overall survival (OS) in adjuvant colon cancer (CC) trials with chemotherapy +/- biologics: An updated surrogacy analysis based on 18,886 patients (pts) from the ACCENT database

Qian Shi, Aimery De Gramont, Jesse G. Dixon, Jun Yin, Eric Van Cutsem, Julien Taieb, Steven R Alberts, Norman Wolmark, Hans-Joachim hans-joachim Schmoll, Leonard B. Saltz, Richard M. Goldberg, Rachel Kerr, Sara Lonardi, Takayuki Yoshino, Greg Yothers, Axel Grothey, Thierry Andre, Mohamed E. Salem, Adjuvant Colon Cancer ENd PoinTs (ACCENT) Group

Abstract 3502 : https://meetinglibrary.asco.org/record/171163/abstract

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson