Menu
French English

Chirurgie ambulatoire : réalisation d’un bypass gastrique pour obésité morbide à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière AP-HP

Publié le Communiqués de presse

Les équipes du service de chirurgie digestive et hépato-bilio-pancréatique et transplantation hépatique de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, ont réalisé en décembre 2018, un bypass gastrique pour obésité morbide en chirurgie ambulatoire. Cette réalisation supplémentaire à l’AP-HP souligne l’innovation organisationnelle des équipes de l’hôpital Pitié-Salpêtrière et le virage ambulatoire en cours dans l’ensemble des établissements de l’AP-HP. La patiente de 54 ans a pu retourner à son domicile le soir même de l’opération et son rendez-vous post-opératoire a confirmé que tout s’était bien passé.

Chaque année, les équipes du service de chirurgie digestive et hépato-bilio-pancréatique et transplantation hépatique de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP réalisent environ 250 interventions de chirurgie bariatrique, dont la moitié sont des bypass.

>> Interview du Dr Adriana Torcivia, du service de chirurgie digestive et hépato-bilio-pancréatique et transplantation hépatique à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP

Cette intervention d’environ 1h30 consiste à réduire le volume de l'estomac et à modifier le circuit alimentaire. Elle permet de diminuer la quantité d’aliments ingérés et l’assimilation de ces aliments par l’organisme. Les aliments vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle et sont donc assimilés en moindres quantités.

La RAAC (Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie), mise en place dans tous les établissements de l’AP-HP, avait déjà permis un retour au domicile des patients opérés pour un bypass gastrique de plus en plus rapide. Des simulations de retour à domicile à J0 (déperfusion, lever et réalimentation précoces, ainsi que prescription de traitement antalgique par voie orale) ont montré que les patients n’ayant présenté aucune complication et répondant à un certain nombre de critères (état psychologique, âge, indice de masse corporelle, absence de comorbidités et d’antécédents majeurs) auraient pu rentrer chez eux le soir même de l’opération. 

Réaliser ce type d’intervention en ambulatoire favorise également une réhabilitation précoce du patient, en améliorant son confort et en diminuant les complications post-opératoires à court terme et la morbidité en général.

Les équipes du service de chirurgie digestive et hépato-bilio-pancréatique et transplantation hépatique ont ainsi réalisé en décembre 2018 un bypass gastrique à l’AP-HP pour obésité morbide au sein de la nouvelle unité de chirurgie ambulatoire de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP. La patiente de 54 ans a pu retourner à son domicile le soir même de l’opération et son rendez-vous post-opératoire a confirmé que tout s’était bien passé. 

L’ouverture à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP de la nouvelle unité entièrement dédiée à la chirurgie ambulatoire avec des circuits parfaitement définis, un personnel soignant (médical et paramédical) formé aux spécificités de cette prise en charge, une information et une organisation assurée par des infirmières coordinatrices, et des protocoles de surveillance bien établis, a été une opportunité pour débuter en toute sécurité cette activité chirurgicale particulière.

Le nombre de patients opérés en ambulatoire pour un bypass gastrique devrait augmenter progressivement en respectant, au sein de cette unité de chirurgie ambulatoire dédiée et organisée autour du patient, les protocoles anesthésiques et chirurgicaux établis à partir d’une large expérience et d’une analyse très précise des risques.

Chaque patient bénéficie d’une consultation chirurgicale et anesthésique préopératoire, d’une consultation avec une infirmière coordinatrice, d’un suivi téléphonique à distance à J+1 (avec possibilité de joindre directement le chirurgien en cas de besoin), d’une infirmière à domicile qui sécurise le suivi post-opératoire précoce, d’un bilan sanguin à J+2 et d’une consultation post-opératoire à J+3.

Le développement de ce type d’interventions en ambulatoire marque une nouvelle étape dans le déploiement d’une chirurgie ambulatoire innovante à l’AP-HP.

Le développement de la chirurgie ambulatoire à l’AP-HP :

L’AP-HP a pour objectif de réaliser 50% de ses interventions chirurgicales en ambulatoire d’ici à 2019. Le taux de chirurgie ambulatoire à l’AP-HP a atteint 39% en février 2018 (+15,7% depuis 2014).

L’AP-HP ouvre chaque année de nouvelles unités de chirurgie ambulatoire (UCA) et adapte constamment ses structures de soins.

2010 : ouverture de l’UCA de l’hôpital Necker-Enfants malades

2013 : ouverture de l’UCA de l’hôpital Saint-Louis et celle de chirurgie neurosensorielle de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière

2014 : ouverture d’UCA dans les hôpitaux Armand-Trousseau, Necker-Enfants malades (transfert), Henri-Mondor (extension de l’UCA), Robert-Debré (horaires étendus de l’UCA).

2015 : extension de l’UCA et ouverture d’une deuxième salle de bloc à l'hôpital Henri-Mondor, ouverture d’une UCA avec salle de bloc dédiée à l'hôpital Bichat-Claude-Bernard.

2016 : ouverture de l’UCA de l’hôpital Ambroise-Paré. Cette unité a été baptisée Philippe Hardy en novembre 2018

2017 : première phase du projet de plateforme de médecine ambulatoire pédiatrique à l’hôpital Necker-Enfants malades avec l’installation du service de dermatologie.

2018 : ouverture de l’UCA à l’hôpital Cochin (5,3 M€) et de l’UCA à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (8 M€).

Des projets de réaménagement sont en cours concernant les UCA de l’hôpital Tenon, ouverte en 2008, et de l’hôpital Saint-Antoine, ouverte en 2009.

*Pour en savoir plus :

AP-HP : inauguration de deux nouvelles unités de chirurgie ambulatoire dans les hôpitaux Cochin et Pitié-Salpêtrière (mai 2018)

Le développement de la chirurgie ambulatoire à l’AP-HP (P.9 du dossier de presse)

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson