Menu
French English

Étapes importantes dans la concrétisation de la "Nouvelle AP-HP"

Publié le Communiqués de presse

Depuis le 3 juillet 2019, l’AP-HP a mis en place une nouvelle organisation fédérative. L’AP-HP poursuit ainsi sa reconfiguration pour que les décisions soient plus proches des équipes et des services. Cela permet également aux groupes hospitalo-universitaires nouvellement créés de renforcer leurs liens avec les Universités, leurs territoires et leurs partenaires et ainsi de renforcer la qualité des soins et de la recherche pour tous les patients.

Dans toutes les étapes importantes de ce projet, les délais annoncés ont été strictement tenus. En juillet 2018, l’AP-HP s’était donné un an pour constituer les nouveaux groupes hospitaliers, pour transformer les pôles en départements médico-universitaires, pour se doter des outils pour mieux soutenir les équipes et les projets.

Les échéances ont été respectées et cette période a permis de consulter les instances locales et centrales qui devaient l’être ; d’organiser de nombreuses réunions de travail, séances d’information, au niveau des groupes hospitaliers ; de faire participer de nombreux acteurs à cette nouvelle organisation ; de modifier nos règles internes avec de nouvelles dispositions dans le « règlement intérieur ».

L’AP-HP compte désormais six « groupes hospitalo-universitaires »

Quatre groupes hospitalo-universitaires (GHU) sont le résultat de regroupements avec, pour chacun, une direction, une Commission Médicale d’Etablissement, un Comité Technique d’Etablissement et de nouvelles appellations, marquant leur ancrage universitaire. Ils disposeront de plus d’autonomie, pour mieux adapter les organisations de soins, de recherche et d’enseignement aux besoins de leur territoire :

« AP-HP. Centre - Université de Paris » rassemble les groupes hospitaliers Paris Centre (Cochin, Hôtel-Dieu, Broca, La Collégiale), Necker-Enfants malades et Paris Ouest (HEGP - Hôpital Européen Georges-Pompidou, Vaugirard - Gabriel-Pallez, Corentin-Celton). Ce GHU est dirigé par Serge Morel.

« AP-HP. Sorbonne Université » rassemble les groupes hospitaliers La Pitié-Salpêtrière-Charles-Foix et Hôpitaux Universitaires Est Parisien (Tenon, Trousseau, Rothschild, Saint-Antoine, La Roche Guyon). Ce GHU est dirigé par Christine Welty.

« AP-HP. Nord - Université de Paris » est formé par les groupes hospitaliers Paris Nord Val de Seine (Bichat, Beaujon, Bretonneau, Louis-Mourier, Adélaïde-Hautval), Saint-Louis-Lariboisière-Fernand-Widal et Robert-Debré. Ce GHU est dirigé par Vincent-Nicolas Delpech.

« AP-HP. Université Paris Saclay » réunit les groupes hospitaliers Paris Sud (Bicêtre, Antoine-Béclère, Paul-Brousse) et Paris Ile-de-France Ouest (Raymond-Poincaré, Ambroise-Paré, Sainte-Périne, Berck). Ce GHU est dirigé Christophe Kassel.

 Deux groupes hospitalo-universitaires conservent, à ce stade, leur périmètre actuel mais sont d’ores et déjà associés à deux des nouveaux GHU.

« AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor » (Henri-Mondor, Albert-Chenevier, Emile-Roux, Dupuytren, Georges-Clemenceau) est associé à « AP-HP. Université Paris Saclay ». Ce GHU est dirigé Edith Benmansour.

« AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis » (Avicenne, Jean-Verdier, René-Muret) est associé à « AP-HP. Nord - Université de Paris ». Ce GHU est dirigé par Pascal De Wilde.

L’objectif est de poursuivre cette reconfiguration en intégrant ces deux groupes hospitalo-universitaires dans les nouveaux groupes hospitalo-universitaires. Les discussions avec les équipes et les Universités se poursuivront pour franchir cette deuxième étape, sans que le calendrier précis n’ait été arrêté pour l’instant. Ainsi, l’AP-HP comprendra à terme quatre GHU.

Par ailleurs les hôpitaux Marin de Hendaye, San Salvadour à Hyères, Paul-Doumer à Liancourt et l’hospitalisation à domicile demeurent tels qu’ils sont aujourd’hui.

Les départements médico-universitaires : faire converger les stratégies hospitalière et universitaire pour consolider les missions de soin, d’enseignement et de recherche

Les pôles sont remplacés par des départements médico-universitaires (DMU) dont les périmètres ont été définis par des arrêtés du 5 juillet 2019. La logique qui a prévalu à la création des DMU est la volonté de proposer aux patients des parcours de prise en charge encore mieux coordonnés sur les territoires. Les DMU réunissent plusieurs services et unités fonctionnelles autour d’une logique de filières de soins et d’une logique de coordination de la recherche, de l’innovation en santé et de l’enseignement.

Ces ensembles larges redonnent également une place importante aux hôpitaux et aux services dans l’animation de proximité des équipes et les relations avec les patients. L’amélioration de la qualité de vie au travail constitue ainsi un objectif important dans la création des DMU. La définition des périmètres des DMU et de leur équipe de direction a fait l’objet d’un processus de plusieurs mois qui a veillé à associer au maximum l’ensemble des personnels concernés.

Un nouveau siège en 2021 pour faciliter le travail transversal et en équipe

Le 26 juin dernier un jury présidé par le directeur général a retenu le projet de nouveau siège qui sera établi dans l’enceinte de l’hôpital Saint-Antoine. Sa conception sera plus moderne et facilitera le travail transversal et en équipe. Il sera livré à la fin de l’année 2021 pour un déménagement début 2022. Dans les prochains mois les principes d’organisation de ce nouveau siège seront précisés, en cohérence avec les objectifs de la « Nouvelle AP-HP », pour porter une vision stratégique et médicalisée mise au service des professionnels de l’ensemble de l’AP-HP et in fine de la qualité des soins et de la recherche pour tous les patients.

Le fonds de transformation : 30 millions d’euros consacrés à l’amélioration des conditions de travail des personnels et des conditions de prise en charge des patients

Pour soutenir les projets initiés par les soignants sur le terrain, la conclusion du projet « Hôtel Dieu » permet de doter de 30 millions d’euros un fonds de transformation consacré exclusivement à l’amélioration des conditions de travail des personnels et des conditions de prise en charge des patients dans la nouvelle AP-HP. Ce fonds sera opérationnel avant la fin de l’année 2019.

>> Pour en savoir plus, découvrez la carte : L’AP-HP et ses six groupes hospitalo-universitaires

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson