French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Premières mondiales à l’hôpital Bicêtre AP-HP : un diagnostic prénatal a permis le traitement endovasculaire néonatal de malformations vasculaires rares de façon mini-invasive

Publié le Communiqués de presse

Le Pr Stéphanie Franchi-Abella et l’équipe de radiologie interventionnelle pédiatrique du service de radiologie pédiatrique de l’hôpital Bicêtre AP-HP dirigé par le Pr Catherine Adamsbaum, a coordonné et réalisé deux interventions en mai et décembre 2020 sur deux nouveau-nés prématurés de trois jours de vie présentant une malformation vasculaire rare consistant en une communication anormale entre une veine de l’intestin et une veine du bassin (fistule porto-systémique congénitale entre la veine mésentérique inférieure et une veine iliaque). Le diagnostic anténatal précis de ces malformations exceptionnelles a permis d’organiser la prise en charge néonatale et d’utiliser la veine ombilicale comme voie d’abord. Celle-ci est facilement accessible chez le nouveau-né et cela a permis de réaliser l’intervention de la façon la moins invasive possible et de restaurer très précocement une vascularisation normale du foie.

Ces interventions ont été menées en mai et décembre 2020 sur deux nouveau-nés âgés de trois jours nés prématurément du fait de complications secondaires à une malformation vasculaire rare.

Le diagnostic a pu être établi avec précision avant la naissance par échographie, développée au sein de la consultation foie-fœtal par le Pr Marie Victoire Sénat, rattachée au centre de diagnostic anténatal des hôpitaux Antoine-Béclère et Bicêtre AP-HP, en collaboration avec le Dr Catherine Garel de l’hôpital Armand-Trousseau AP-HP pour le premier cas. La précision du diagnostic anténatal a permis d’anticiper la prise en charge néonatale, assurée par l’équipe de réanimation néonatale de l’hôpital Bicêtre AP-HP des Dr Mostafa Mokhtari et Pr Pierre Tissières.

Ces interventions ont été réalisées de façon mini-invasive en passant par la veine ombilicale et ont consisté à placer des « coils » ou « ressorts métalliques » via un microcathéter dans la veine malformative afin de la boucher et de restituer une circulation normale du sang veineux intestinal vers le foie. Les deux nourrissons ont eu une évolution favorable.

Elles mettent en évidence l’expertise de l’hôpital Bicêtre AP-HP pour le diagnostic et la prise en charge des maladies du foie dès la vie fœtale, notamment pour ces malformations vasculaires rare estimées à une naissance sur 30 000.

À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (Institut du Cerveau, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année près de 9000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Barnabé Chalmin
Éléonore Duveau


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris