French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

AP-HP : les premiers résultats de l’étude SPRING s’appuyant sur le concert expérimental « Ambition Live Again » démontrent l’absence de sur-risque d’infection par le SARS-CoV-2 chez les participants au concert

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Concert
Concert -
Getty Images
L’étude SPRING-AP-HP (Study on PRevention of SARS-CoV-2 transmission in a large INdoor Gathering event) est une étude comparative en ouvert monocentrique randomisée de non infériorité dont l’hypothèse est que le dépistage systématique du SARS COV-2 avant l’évènement permet de contrôler le risque de transmission et la génération de foyers épidémiques lors d’un concert en configuration debout en pleine jauge dans une salle fermée. Cette étude, promue par l’AP-HP et coordonnée par le Pr Constance Delaugerre du service de virologie de l’hôpital Saint-Louis AP-HP, le Dr Solen Kernéis, de l’équipe de prévention du risque infectieux de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard AP-HP et le Pr Jean-Marc Tréluyer, unité de recherche clinique Necker-Cochin AP-HP, a reçu les autorisations réglementaires du comité de protection des personnes, de la commission nationale de l'informatique et des libertés et de l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

L’évènement s’est déroulé le 29 mai 2021 à l’Accor Arena. Les participants ayant signé un consentement avaient entre 18 et 45 ans, n’avaient pas de comorbidités, pas de symptôme évocateurs de COVID-19, pas de contact récent avec une personne infectée par le SARS-CoV-2. Tous ont eu un test antigénique rapide dans les trois jours avant le concert. Seules les personnes dont le test était négatif ont pu participer à l’expérience. Les participants ont ensuite été tirés au sort et inclus soit dans le groupe expérimental (participation au concert) soit dans le groupe témoin (pas de participation au concert).

Le jour du concert, tous les participants devaient présenter une preuve de test négatif à l’entrée, soit téléchargée dans l’application TousAntiCovid-Carnet, expérimentée pour la première fois dans un évènement culturel accueillant du public, soit sous format papier. Par ailleurs, le protocole sanitaire a inclus le port du masque chirurgical en continu par tous les participants, le renforcement de l’hygiène des mains, ainsi qu’une ventilation optimisée de la salle. Les bars/restaurants étaient fermés ainsi que les zones fumeurs. Des bouteilles d’eau étaient distribuées à volonté. Les artistes Etienne de Crécy et Indochine se sont produits entre 17h et 20h.

Le nombre de participants ayant une PCR SARS-CoV-2 salivaire positive 7 jours après l’évènement était de 8 parmi les 3 917 participants dans le groupe expérimental comparé à 3 parmi les 1 947 participants du groupe contrôle. Parmi les 8 participants du groupe expérimental avec un résultat positif à J+7, 5 étaient déjà positifs le jour du concert, excluant une contamination lors du concert.

L’étude a montré un taux d’infection similaire chez des personnes participant à un concert comparé à des personnes ne participant pas. Le taux d’incidence observé dans les deux groupes (0.20% et 0.15%, respectivement) correspond au taux d’incidence en Ile-de-France estimé dans les deux semaines précédant l’événement, c’est-à-dire entre 150 et 200 / 100 000. Il est actuellement de 25/100 000 (données Santé Publique France). 

Comparée aux expérimentations réalisées dans d’autres pays, l’étude SPRING-AP-HP est la première étude randomisée contrôlée :

  • incluant un nombre aussi important de participants à un rassemblement,
  • évaluant un screening des participants par test antigénique dans les 3 jours précédant l’évènement plutôt que le jour même,
  • proposant le port de masques chirurgicaux plutôt que des masques FFP2,
  • évaluant pendant toute la durée de l’évènement la compliance du port du masque des participants par un outil d’intelligence artificielle analysant les données issues de captures vidéos recueillies en continu.

En conclusion, la participation à un concert n’a pas été associée à un sur-risque de transmission du SARS-CoV-2 lors d’un concert en configuration debout sans distanciation physique chez des personnes masquées avec un test antigénique négatif dans une salle fermée.

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris