Menu
French English

Signature d’une convention de partenariat entre l’AP-HP et les centres hospitaliers guyanais

Publié le Page vue 356 fois. Communiqués de presse

Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, Agnès Drouhin, directrice du centre hospitalier Andrée Rosemon à Cayenne, Jean-Mathieu Defour, directeur du centre hospitalier de l’Ouest guyanais à Saint-Laurent-du-Maroni, ont officialisé ce vendredi 19 janvier 2018, en présence du Directeur Général de l’ARS Jacques Cartiaux, la signature d’une convention de partenariat.

Ce partenariat a vocation à intégrer l’hôpital de Kourou dont la transformation en établissement public de santé est effective depuis le 1er janvier 2018.

Cette signature intervient à l’occasion de la venue d’une délégation de l’AP-HP associant dix représentants des équipes médicales de l’AP-HP particulièrement engagés dans le développement de ce partenariat.

Dans un contexte où le système de santé guyanais fait actuellement face à de multiples contraintes comme un faible maillage territorial en établissements de santé, une densité faible de professionnels de santé ou encore des difficultés de recrutement, l’AP-HP et les établissements guyanais se sont engagés dans une démarche de coopération afin de contribuer à renforcer l’offre de soins hospitaliers au sein du territoire et la coordination des parcours dans le cadre d’un partenariat équilibré qui vise à compléter les collaborations existant par ailleurs avec d’autres acteurs de santé d’Outre-Mer ou de métropole.

Cette coopération s’articulera autour de quatre axes :

>Ingénierie de projets et appui administratif : l’AP-HP facilitera la mise à disposition de compétences, notamment dans le cadre du projet du nouvel hôpital de Saint-Laurent du Maroni ou en réponse à des besoins dans la gestion administrative des établissements guyanais. Ainsi l’AP-HP a facilité l’envoi de professionnels dont les compétences et l’expertise dans différents domaines permettent d’accompagner le Centre hospitalier de l’ouest guyanais (CHOG) en amont de cette ouverture (cadres techniques, logistiques, administratifs, soignants). Plusieurs missions se sont déroulées depuis le mois de septembre, d’autres sont prévue dans les mois à venir.

>Coopération médicale et scientifique : elle vise à renforcer l’offre de soins hospitaliers sur le territoire guyanais, en vue de développer des parcours de soins coordonnés et des filières patients.

Cette coopération s’appuie notamment sur l’identification de services référents au sein de l’AP-HP par spécialité.

Des staffs communs en visio-conférence, des téléconsultations et des échanges d’avis et d’expertise à distance pourront par exemple être organisés entre les équipes médicales guyanaises et celles de l’AP-HP. L’accord prévoit également la création de postes d’assistants spécialistes partagés entre le CHU francilien et les établissements guyanais.

Un certain nombre de spécialités ont été identifiées comme prioritaires dans le cadre de cette coopération, notamment la gynécologie-obstétrique, la néonatalogie, les maladies infectieuses et tropicales, les urgences, l’anesthésie, la neurologie,  la cardiologie ou encore l’anatomopathologie.

A titre d’exemple, l’AP-HP a apporté une aide ponctuelle avec l’envoi de médecins néonatologistes au début du mois de juillet 2017. Sur cette thématique, un partenariat est structuré avec le service de l’hôpital Cochin-Port Royal - AP-HP, dont le chef de service se déplace régulièrement à Cayenne pour apporter des conseils sur l’organisation, participer aux staffs, aux visites, et donner des avis de recours dans l’objectif d’une coopération équilibrée. Ce type de collaboration existe et se structure également dans le domaine de la neurologie ou encore de la médecine infectieuse.

L’ambition est de prolonger et renforcer les coopérations existantes et d’en créer de nouvelles. Ainsi, un premier poste d’assistant partagé devrait être mis en place dès mai 2018 dans le domaine des maladies infectieuses et tropicales entre le CH de St-Laurent du Maroni et l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière - AP-HP. Des discussions sont également engagées pour la création d’un poste d’assistant partagé en bactériologie entre le CH de Cayenne  et l’hôpital Bichat AP-HP.

La télémédecine est également un levier important de cette coopération avec d’ores et déjà deux axes identifiés dans le domaine de l’imagerie néonatale d’une part, et de la télépathologie d’autre part, pour laquelle plusieurs services de l’AP-HP ont fait part de leur souhait de participation. Sur les sujets de télémédecine, les directions des services informatiques de l’AP-HP et des établissements guyanais sont en contact étroit.

>Recherche médicale : les établissements guyanais pourront solliciter l’appui et l’expertise de l’AP-HP en matière de formation, d’investigation, de promotion et de valorisation de la recherche. Une participation conjointe à des essais, promus ou coordonnés par l’AP-HP, pourra par exemple être mise en œuvre. L’AP-HP pourra aussi assurer la protection et la gestion de brevets, en négociant des contrats de transfert et technologies au nom et pour le compte de l’établissement. 

>Formation des personnels médicaux et paramédicaux des deux établissements guyanais dans le cadre de la formation continue et du développement professionnel continu, afin de faciliter notamment la réalisation de stages dans des services de l’AP-HP en vue de l’obtention d’un diplôme universitaire ou de stages d’immersion et de renforcement  des compétences pour l’encadrement.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent.www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :

Juliette Hardy
Marine Leroy

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson