Menu
French English

Vague de chaleur en Ile-de-France : activité des services d’urgences et SAMU / centres 15 de l’AP-HP

Publié le Communiqués de presse

Comme annoncé le 24 juin 2019, l’AP-HP a diffusé un point de situation quotidien. La vague de chaleur en Ile-de-France étant désormais terminée, cette diffusion cesse aujourd’hui. Elle reprendra en cas de nouvel épisode de forte chaleur et d’activation par le Préfet de la région d'Île-de-France, Préfet de Paris du niveau 3 / couleur orange « Alerte Canicule » du plan départemental de gestion de la canicule à Paris.

Au 30 juin 2019, on constatait :

Le volume d’activité dans les services d’accueil des urgences de l’AP-HP reste stable globalement et conforme aux valeurs attendues pour la période.

Le Bulletin de suivi des pathologies saisonnières (source : Suivi des pathologies vues aux urgences hospitalières sur un échantillon régional ARS de services AP-HP et hors AP-HP) montre une augmentation importante des pathologies liées à la chaleur chez les adultes et les enfants.

Dans 16 des 17 services d’urgences adultes de l’AP-HP (hors Lariboisière)*

Le nombre de dossiers de régulation médicale des quatre SAMU (75, 92, 93 et 94), dont l’activité reste soutenue, continue de connaître une augmentation par rapport à la même période de l’année 2018.

*La base utilisée pour réaliser les analyses dispose de données rétrospectives. Le périmètre du service d’accueil des urgences de l’hôpital Lariboisière AP-HP a évolué dans le temps. Afin d’éviter le biais qu’induirait cette variation de périmètre, il a été décidé de ne pas inclure les données de l’hôpital Lariboisière AP-HP dans cette analyse globale.

Au cours de la semaine du 24 au 30 juin 2019, on a constaté :

Cet épisode de canicule a eu un impact relativement modéré sur la demande de soins.

> Le nombre de cas de pathologies liées à la chaleur (coup de soleil, hyperthermie, déshydratation) vus dans les services d’urgences d’Ile-de-France a augmenté. Il a été environ quatre fois plus élevé que celui observé la même semaine en 2018  (source : Suivi des pathologies vues aux urgences hospitalières sur un échantillon régional ARS de services AP-HP et hors AP-HP). Néanmoins le nombre de cas est resté inférieur à un cas par service d’accueil des urgences même les jours de pic. 

> Le nombre global de passages aux urgences adultes et pédiatriques de l’AP-HP et le nombre de patients admis ou transférés n’ont pas augmenté au cours de cette période.

> Le taux d’occupation des services d’urgences adultes et pédiatriques a été un peu plus élevé qu’au cours de la même semaine 2018, notamment en pédiatrie,

>  Le nombre de dossiers de régulation médicale ouverts a augmenté dans chacun des quatre SAMU de l’AP-HP ; au global il a été supérieur de 19% par rapport à la même semaine en 2018.

Valeur des indicateurs pour la semaine du 24 au 30 juin 2019 et écart avec la même semaine 2018 :

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson