Menu
French English

Vague de chaleur en Ile-de-France : Point de l’AP-HP sur les activités des services d’accueil des urgences et SAMU / centres 15 et sur la disponibilité des lits dans tous les hôpitaux

Publié le Communiqués de presse

Alors que le niveau III du plan canicule a été déclenché lundi 22 juillet 2019 en prévision d’un épisode de forte chaleur, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris est pleinement mobilisée pour garantir la qualité de la prise en charge des patients. L’AP-HP a pris les dispositions nécessaires pour garantir la continuité du service public hospitalier et accueillir les patients, comme le veut sa mission, pendant cet épisode.

> Activité des services d’accueil des urgences et SAMU de l’AP-HP

Comme initié depuis l’été 2018, et pour toutes les périodes d’activation du niveau III du plan canicule, l’AP-HP rendra quotidiennement publiques les données d’activité de ses services d’accueil des urgences et de ses quatre SAMU / centres 15.

Au 22 juillet 2019, on constatait :

Un volume d’activité dans les services d‘accueil des urgences de l’AP-HP conforme aux valeurs attendues pour la période.

Le bulletin de suivi des pathologies saisonnières (source : Suivi des pathologies vues aux urgences hospitalières sur un échantillon régional ARS de services AP-HP et hors AP-HP) montre une légère augmentation des pathologies liées à la chaleur chez les personnes âgées.

Le nombre de dossiers de régulation médicale des quatre SAMU de l’AP-HP (75, 92, 93 et 94) est un peu plus élevé que celui observé à la même période de l’année 2018.

*La base utilisée pour réaliser les analyses dispose de données rétrospectives. Le périmètre du service d’accueil des urgences de l’hôpital Lariboisière AP-HP a évolué dans le temps. Afin d’éviter le biais qu’induirait cette variation de périmètre, il a été décidé de ne pas inclure les données de l’hôpital Lariboisière AP-HP dans cette analyse globale.

> L’AP-HP vigilante sur la disponibilité des lits

Alors qu’un épisode de forte chaleur est en cours, l’AP-HP apporte une vigilance particulière à la disponibilité de ses lits dans les services de médecine, adultes et pédiatriques, et tout particulièrement pour les lits d’aval des urgences. Elle suit également de près, comme tout au long de l’année, l'activité de ses services d'accueil des urgences.

A ce jour le taux d’ouvertures des lits, pour la semaine du 22 juillet 2019, toutes disciplines confondues est estimé à 90%, précisément à 91 % en médecine adultes, 97% en médecine gériatrique et 87% pour la réanimation et les soins critiques. Ce taux est quasi identique à celui de 2018 pour la même période (-1% globalement et en médecine). En pédiatrie, pour la semaine du 22 juillet 2019,  le nombre de lits ouverts est identique à l’année précédente, le taux d’ouverture est de 84% en médecine et réanimation pédiatrique et 92% en chirurgie pédiatrique et néonatologie.

Des fermetures limitées et temporaires de lits, à l’occasion des congés d’été, sont par ailleurs anticipées sur la période de fin juillet et en août. Pour l’ensemble de l’AP-HP, le nombre de lits ouverts prévu dans les services d’hospitalisation adultes est un plus bas qu’en 2018. En moyenne jusqu’à fin août, le taux d’ouverture sera de 81% au lieu de 83% en 2018 (ce qui représente -145 lits sur l’ensemble des hôpitaux de l’AP-HP sur un total de 11 886 lits ouverts). Cette diminution porte sur les lits de chirurgie et de médecine (mais avec plus de lits ouverts en médecine polyvalente et gériatrique) et dans quelques unités de soins intensifs (mais le nombre de lits de réanimation et soins continus restant identique). Les lits très spécialisés d’obstétrique et de traitement des brulés restent ouverts à 97%. Dans les disciplines pédiatriques, le nombre de lits ouverts sera identique à celui de 2018.

Si la situation le justifie, le report de ces fermetures sera décidé, au cas par cas et selon le nombre de lits nécessaires. En cas d’afflux de patients, les hôpitaux de l’AP-HP sont également préparés à déclencher le dispositif « hôpital en tension » qui prévoit notamment de reporter des hospitalisations non urgentes afin de préserver des capacités d’accueil pour les patients des services d’urgence.

Tout au long de l’année, la surveillance du nombre de passages aux urgences pour quatre classes d’âge (0-1 an, 1-15 ans, 15-75 ans, 75 ans et plus), ainsi que le suivi du nombre de lits disponibles dans les services de réanimation permettent une vigilance quotidienne sur les besoins et la réponse apportée.  A ce jour, le nombre de lits disponibles en réanimation est dans la fourchette haute, et au même niveau qu’en 2018. Cela permet de s’assurer de la disponibilité en permanence de lits pour répondre aux besoins de la population face à tout type de situation.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson